Commune déléguée de FONTENELLE EN BRIE 02540
Commune nouvelle "DHUYS ET MORIN EN BRIE" Département : 02 - Pays : FRANCE

Retrouvailles

 

        Le 25 juin 2007- Fontenelle en Brie : 
Le temps des retrouvailles !

                             
 
Photo de André Plier                                    
Cela n’a pas été une mince affaire pour André Plier que de réunir les anciens élèves de l’école du petit village de Fontenelle en Brie ! Dame ! il c’était bien passé une bonne cinquantaine d’années depuis que les garnements en culottes courtes auxquels il convient d’ajouter aussi quelques petites filles apprenaient le calcul et le français sous la houlette de Andrée Arnoult.
Ce sont donc ses petits camarades des années 52 à 58 que notre ami, Dédé pour les intimes, a recherché. Bien sûr quelques uns sont restés dans le coin : pas de problèmes pour les retrouver. D’autres en revanche avaient quitté le pays, ont fait leur vie ailleurs. Là les choses furent moins simples.
Finalement une trentaine a répondu à l’invitation. Et ce beau monde de débarquer avec leurs conjoints en ce dimanche de juin. Pas loin de l’école d’ailleurs, puisque la sympathique réunion s’est passée sous le hangar d’un des fameux élèves juste en face l’école . Il s’agit de Jean-Paul Verneau ce petit veinard qui n’avait pas deux kilomètres à pieds à faire par tous les temps ! « Oh y’avait aussi des inconvénients à habiter si près de l’école sourit l’intéressé. Quand je faisais une bêtise mes parents étaient tout de suite au courant. »
Donc voici l’heure des retrouvailles. Certains ne se sont pas revus depuis moult années. Et les souvenirs d’affluer. Une photo de groupe ? Pas de problèmes mais il faut qu’elle se fasse devant l’école : ils y tiennent Et tout le monde de s’égayer dans le petit sentier,…un peu turbulente cette classe ! . La tentation est trop forte : il faut aller voir de près ce qu’est devenue la salle de classe. Après avoir regardé par les fenêtres, tout le monde entre dans la pièce refaite à neuf.
« Tu te rappelles j’étais là » s’exclame l’un d’eux… « Ben ils ont tout retiré ! » Regrette un autre. Evidement, la vie continue, la municipalité a restauré l’endroit il y a peu. Pourquoi garder des tableaux noirs, un vieux poêle à bois, des pupitres ? « Des fois il y a la carte de France qui reste accrochée au mur » espère un nostalgique. Eh bien non ! Les souvenirs ils sont tous dans la tête. Personne n’a pu retrouver une seule photo de classe. Tous le regrettent. Mais finalement lors du repas qui va suivre, les souvenirs vont remonter et revivre. …
Brigitte Letellier
Sur la photo, on voit les "anciens élèves" retrouver les murs de leur classe.

                                                                                                                            
Extrait du site : www.basdelaisne.net                                         

Haut de page